Zhang Yimou .Culture ou psychodrame ? Mort de la connaissance d' un genre culturel de la vie ,ou drame de l ' inculture




   Zhang Yimou  Le réalisateur de "'Epouses et concubines' ", cinéaste officiel de la Chine du XXIe siècle , donne à voir dans un court extrait :
 Zhang yi-mou, la vastitude du complexe chinois du mari et de la femme dans leurs rapport sexuel. .
Rien n 'est prononcé, rien n 'est montré, une absence d' exhibition de la nudité, jusqu 'à l 'émotion totale de la très jeune femme .

En même temps, le jour en ce début de 60 eme Berlinale, dans "Le Monde" deux articles dans la même rubrique culture , sur l'artiste chinoise Ko Siu Lan , sur ses pendouilles, dans Paris qui reflèterait bien le climat de peur politique dès qu'on touche à Sarkozy en France,parce "gagner" ",travailler", "plus"et je ne sais quoi de plus , pourrait porter"atteinte à la neutralité du service public!

 Je suis allée voir l ' une d es œuvres de cette artiste et voici ce que cela donne:
 

ko-siu--lan-copie-2.jpg


L'œuvre a donc été retirée de la voie publique par l'école qui propose qu'elle soit présentée à l'intérieur des salles destinées à l'exposition.
 Fallait - il que notre ministre de la culture aille se commettre à demander à l'École des beaux-arts de raccrocher sur sa façade l'œuvre de l'artiste chinoise Ko Siu Lan, retirée mercredi par l'établissement?

On reste confondu par l' insignifiance de la chose et la manière de mener jusqu 'au top du ridicule une révolution d'ombres chinoises partie du quai Malaquais pour en dernier ressort balancer le maître mot culture dans les caniveaux de l 'Académie d es Beau-Arts. Site Meter