Vision du peintre A.Caraffa sur Bādà Shānrén 八大山人 -17e siècle

Publié le par Anton Caraffa

link

BadaShanren-711113.jpg

Le peintre et calligraphe chinois du xviie siècle,aussi connu, en particulier en Chine, sous le pseudonyme Bādà Shānrén 八大山人 - Pa-ta-shan-jen, fut moine-artiste itinérant.

Avec mes yeux d' artiste , je ne vois que la simplicité du concept de la nature : une flamme suffit à un incendie et une fleur à un bouquet .

Peut être parce que la vivacité de l ' envol des pétales s' impose non comme un dessin , mais comme un symbole qui devient un principe de vie et non une représentation de la nature sans autre mobile que la Vie en entier et en partie .

 

Parce que la Chine est un monument "in anima "dans l 'âme perdue parmi les différents versants des piliers de la civilisation du monde des chi­mères et des pierres de la planète des hommes et des dieux , je me tourne et retourne sans cesse vers cet inconnu du périmètre inconfor­table où je vis , enfermé dans le gai savoir de la petite communauté des murs de la tranquillité .

Le vocable "génie " est un mot des monts de la fertilité en Chine , aucun autre mot ne peut le remplacer sans être le complément de cet approfondissement :

Orient du monde rêvé des esprits , sans autre force que la magie des ciels d'Asie , de la mort des vents , de la mort des eaux dans la débandade de la vie périlleuse de la planète.

La puissance de la peinture des Chinois , je devrai dire de la peinture en Chine , est la simplicité de leur vague notion de la vie en état de perpétuel mouvement .

 

drupal statistics module

Publié dans CHINE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article