Ohno Kazuo, un des fondateurs du butô japonais, est mort à 103 ans .

Publié le par Anton Caraffa

 

 

Kazuo Ohno, un des fondateurs du butô, l'influent forme japonaise de danse-théâtre dont les traditionnels regard de l'obscurité et la pourriture évoqué pour beaucoup les horreurs des bombardements pendant la guerre du Japon, est décédé mardi à Yokohama, au Japon. 

Il était agé de 103 ans et a continué à effectuer au-delà de son 100e anniversaire.

Né à Hakodate, Hokkaido, le 27 octobre 1906, Kazuo Ohno était le fils d'un père de langue russe qui était à la tête d'une coopérative de pêcheurs locaux et d'une mère qui était un spécialiste de la cuisine européenne et jouait de la cithare et de l'orgue.

 

Hijikata a invité pour rejoindre sa danse collective, et les deux ont travaillé ensemble de 1959 à 1966 incluant dans leurs pièces des écrits de de Jean Genet, comte de Lautréamont et de Mishima.

 

 

 

Du grand art

Au delà de l'art , le questionnement , quelques gestes,quelques notes,une élégance dévastée par les forces affaiblies d' un vie, de notre vie .

Nul besoin de codes pour être happé par le sens de ce langage universel;

Au delà de l'art , un enseignement pour les humains qui penseraient aux biens de consommation , seulement .

Une pensée en mouvement , le moment principal de la version : barrière des monts sacrés de la sagesse .

Un paramètre persistant de la vision des mues dans la juste mesure du temps .

Réagir au théâtre butô,c'est prendre un chemin périlleux car le sommet de cet art c'est la mort du faire -semblant .

Pire est la fascination de cet art venu du Japon et générant

la férocité du monde perdu des années de guerre au Japon.

Même dans sa manifestation la plus éprouvante ,M. Ohno

est une fleur, une danseuse argentine,un opéra à lui seul.

Site Meter

Publié dans Japon

Commenter cet article