Ma vision des icônes depuis Vladimir Svjatoslavič premier tsar de Kiev.

Publié le par Anton Caraffa

photo_0302_459_306_127768.jpg

 

Ou  bien  comment les  menées de la religion  ont  conduit  un peuple  d' une  peur  à  un  autre  type de peur .

Réagir en chrétien au temps du premier tsar Vladimir Svjatoslavič,

qui se convertit est un exploit pour les paysans sans culture et sans parade d' une autre autre religion .

Une icône est un pur état passion entremêle de vision et de complete imagination ,donc un parfait complément de la périmétrie de la religion cheminant vers la parité des visages, entre autres celui de la vierge et du christ . Il est donc logique de ne paramétrer que la même perfection dans la pérennité du monde orthodoxe .

Personne ne peut davantage être mieux visualisé que le christ en vénérant et sa personne et son charisme dûment reconnus par les versions différentes de tous les textes anciens .Même le commentaires de Joseph sont pertinents dans le milieu du premier siècle à Rome .

La partie la plus valorisée d e l ' icône est le fond lumineux doré qui est la source de la foi des premiers chrétiens orthodoxes projetés dans le soleil du tsar dirigeant le peuple vers la même vision que la sienne .

Perdre le moment venu la vie, c'était perdre la protection du tsar , donc la religion était la continuité d' une protection permanente .

Mais la vision doit être modelée toujours de la même façon pour être rassurante .

Donc l ' icône est un complément de vie vécue et perdue dans la plus réelle passion de l ' homme religieux dans le menu passage du premier siècle de la conversion du premier tsar Vladimir Svjatoslavič,de Kiev.

Maintenant, essayons de penser avec les orthodoxes du 21 e siècle.

Ils sont persuadés que leur histoire est sans magie et sans vision de ramification avec l ' icône de la vierge et l ' icône du christ , mais ils prient en étant mus par la foi des chrétiens du monde entier .

La différence avec les premiers orthodoxes est en totalité avec la notion de partage et d' échange avec le Christ .

Partis de leurs craintes , ils sont arrivés au pénible état de la chemise du Christ ensanglantée par leurs péchés et leurs vices .

Donc les menées de la religion les a conduits d' une peur à une autre peur .

Site Meter

Publié dans Spiritualité

Commenter cet article