Japonisez:vision du monde des fous du sexe et de l 'art des magies du 18 e siècle

Publié le par Anton Caraffa

artr-vbrut--nippon.jpg  

link513EXVYE0AL._SL500_AA300_.jpg

 

 

Ma façon de voir un tableau est de balayer d' un regard toute

l 'exposition et seulement après,

je me concentre sur un sommet de la collection ;

Je suis là confronté là, à un périlleux exercice ,être en même temps branché et coupé de la magie de la toile au sens propre et fi­guré grâce à la technologie du web.

 

Dans ce tableau choisi par "Le Monde ",mes agents de navigation de la toile me portent à ne voir que deux grosses mamelles et monstrueusement un seul pied ,ce qui est un répartition de la vi­sion d' un corps sans autre membre que ces deux portions de la femme en partie dessinée puis partagée et extraordinairement re­constituée , corps perdu et retrouvé , lost and fund , permettant à l'artiste de donner dans la surface partielle d'un organisme hu­main ,les détails qui seront les horreurs de la cruauté . Menus dé­tails enfantés dans une réalité crue de l ' univers de la sexualité nip­pone .

.

Ce tableau est -il une œuvre d'art pour autant ?

Impératif de concevoir le vocable "œuvre d' art " avec celui de "art brut "

Je peux dire que ce tableau est un pari du mot Art , un barrage du mot artiste .

Un artiste est  un rameau de l 'art .

 

Maintenant , le mérite de cet artiste dans cette exposition

est une toute petite magie par rapport aux artistes nippons du 18 siècle venus perpétuer la muse des corps perdant et retrouvant la grâce des femmes et des hommes pendant le moment crucial de l ' orgasme .

 

Site Meter

Publié dans JAPON

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article